Recruter à Toanne

3 difficultés de recrutement que rencontrent les TPE/PME du Roannais

Le Point a classé Roanne à la 21e place des agglomérations de 80 à 250 000 habitants les plus attractives. Une sacrée reconnaissance pour une région longtemps en crise après l’effondrement de ses industries historiques ! Mais alors que plus de 3500 emplois vont être créés sur son territoire d’ici 2020, les entreprises du Roannais peinent à recruter. Éléments d’explication.

1. Le manque de candidats

Roanne n’est plus la deuxième ville du département de la Loire en nombre d’habitants : elle a été dépassée par Saint-Chamond en 2017, après être passée sous la barre symbolique des 35 000 habitants. La sous-préfecture du département a perdu 20 000 habitants en quarante ans, chassés par les crises industrielles des années 1970 et 80. Les TPE et PME du Roannais peuvent toujours se tourner vers les personnes sans emploi qui vivent dans le bassin, mais près de la moitié est constituée de chômeurs de longue durée, souvent des seniors issus de l’industrie textile à l’heure où ce sont les services qui créent de l’activité. Pour faire face à cette réalité, le Pôle Emploi de Roanne – qui a vu les besoins en recrutement augmenter de 30 % en 2018 – s’appuie sur la méthode du recrutement par simulation (MRS) afin de déceler les aptitudes des candidats afin de les (re)diriger vers des postes adaptés à leurs capacités. Une manière disruptive de recruter alors que l’absence de candidat est un problème pointé par près des trois quarts des chefs d’entreprise en France d’après le dernier baromètre trimestriel Rexecode/bpifrance de la croissance des PME.

2. Un problème d’inadaptation

La principale difficulté de recrutement pointée par les TPE et PME se situe dans l’inadaptation entre leurs attentes et les caractéristiques candidats. Ils sont 83 % à désigner cette problématique comme la plus prégnante lors de leurs recherches de nouveaux collaborateurs, soit 6 points de plus qu’un an auparavant. Dans le détail, c’est le niveau de qualification des candidats qui ne cadre pas le plus souvent avec le poste proposé (55%), devant le manque d’expérience (33%), la faible adaptabilité perçue du candidat (29%), le niveau de salaire demandé (17%) ou des demandes jugées inadaptées (9%). Un phénomène auquel sont confrontées les entreprises roannaises, en raison notamment de la fuite des jeunes qui poursuivent leurs études dans les grandes métropoles voisines (Lyon, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand). Ce constat de l’Insee se double d’un second : la part importante de jeunes de moins de 30 ans sans diplôme, des profils qui nécessitent souvent d’être formés à leur entrée dans l’entreprise.

3. L’obstacle géographique

Le 18 juin dernier, une délégation roannaise était à Lyon pour tenter de convaincre les actifs de la capitale régionale de saisir les opportunités d’emploi au nord de la Loire. Chaque année, le maire Yves Nicolin joue les VRP pour son territoire afin d’attirer de nouveaux habitants, accompagné des leaders économiques du Roannais et sous la marque Roanne Tout simplement. Cette dernière compte plus de 700 ambassadeurs chargés de diffuser la bonne parole et surtout d’inverser la tendance lorsque la localisation est avancée comme un critère bloquant pour accepter une offre d’emploi dans le Roannais. Leurs arguments :

  • le désenclavement du territoire depuis que l’axe Roanne-Lyon s’effectue entièrement en voie rapide via l’A89, une réalité qui remonte à l’été 2018 ;
  • la qualité de vie dans une ville à taille humaine sans problématique d’embouteillages ;
  • le faible coût de la vie avec un marché immobilier bien plus abordable que dans les grandes agglomérations.

Cabinet d’expertise comptable dans le Roannais, Exco Hesio accompagne les TPE et PME du Roannais dans la gestion de leurs ressources humaines. Elle apporte du conseil en matière de droit du travail et de management des collaborateurs. C’est un atout précieux dans le développement de l’activité, un contexte dans lequel les difficultés de recrutement peuvent devenir un frein.

Articles associés

Laisser un commentaire