TPE/PME : pour ou contre la diversification des activités ?

« Celui qui n’avance pas recule » : cet adage appliqué à l’entreprise somme les dirigeants de TPE/PME de trouver de nouveaux leviers pour développer leur activité. La diversification en est un : elle permet d’accompagner la croissance de l’entreprise. Mais un tel projet n’est pas sans risques…

C’est quoi la diversification ?

Une TPE/PME possède un savoir-faire dans un domaine précis : un boulanger produit et vend du pain, un constructeur construit des maisons individuelles, etc. Lorsqu’il se lance dans une démarche de diversification, il étoffe son offre de produits ou services : un boulanger pourra ainsi proposer une offre de snacking avec même pourquoi pas un service de livraison à domicile, et notre constructeur proposer des piscines sur-mesure.

La diversification s’inscrit généralement dans une logique de développement de l’entreprise, afin d’accroitre le chiffre d’affaires. Une TPE/PME va proposer de nouveaux produits ou services pour capitaliser sur sa position sur son marché en complétant son offre. Elle peut prendre plusieurs formes :

  • la diversification horizontale va élargir le domaine d’activité stratégique de l’entreprise ;
  • la diversification verticale va élargir la gamme de prix ;
  • la diversification conglomérale va investir de nouveaux métiers en s’adjoignant de nouvelles compétences en interne ;
  • la diversification géographique va consister en l’implantation de l’activité sur de nouveaux territoires.

Pour la diversification : optimiser les ressources, maximiser les bénéfices

La diversification est un moyen de rester en mouvement et d’impliquer les équipes dans la vision entrepreuneriale du chef d’entreprise. Lorsque la diverisification vise des marchés complémentaires au coeur de l’activité, la démarche ne nécessite pas une forte prise de risque et peut mettre à profit des ressources internes. Cela permet de diversifier leurs missions et donc d’entretenir leur motivation.

Mais là où la diversification de l’activité d’une TPE/PME est particulièrement pertinente, c’est qu’elle permet d’améliorer encore la réponse apportée à la clientèle. Ce qui contribue à la fidéliser en plus de se donner les moyens de la développer. Un fournisseur en matériel médical qui développe une offre de masques de protection possède la clientèle susceptible d’être intéressée par ce nouveau produit.

Contre la diversification : le risque de s’éloigner de son cœur de métier

Lorsqu’un concessionnaire auto apporte une solution de financement, il délivre un service utile pour ses cibles et renforce l’attractivité de son offre originale, les voitures qu’il commercialise. Certes. Mais on peut toutefois s’interroger sur sa légitimité à proposer des services financiers alors que son métier est de vendre des véhicules. Ses clients ne préfèreront-ils pas l’aura d’un acteur identifié du secteur bancaire pour financer son achat ? Pour une TPE/PME, est synonyme de prise de risque : investir dans un nouveau site dans une nouvelle région, acquérir de nouvelles machines, recruter de nouveaux collaborateurs. La réussite d’une entreprise est souvent liée à l’osmose qui se dégage entre une équipe, un domaine et un territoire. La diversification peut mettre en péril cet équilibre et la recette qui fonctionnait à une certaine échelle peut montrer ses limites avec un tel projet. Une diversification mal cadrée peut même fragiliser l’activité principale d’une TPE/PME, sur le plan financier comme sur celui de la réputation de l’entreprise.

Vous avez un projet de diversification pour votre TPE/PME dans le Roannais ? Les experts-comptables d’Exco Hesio accompagnent les dirigeants dans leurs choix stratégiques, afin de leur fournir les éléments pour prendre les meilleures décisions.

Laisser un commentaire